Rechercher dans ce blog

mercredi 24 juin 2015



        Entre la fin du IVe et le début du Ve siècle, Jérôme de Stridon a traduit la Bible en latin. Vous en avez certainement entendu parler, elle s’appelle « la Vulgate ». Gutenberg l’avait choisie pour être le premier livre imprimé par son invention, la presse.
Un précurseur de la Réforme, Jacques Lefèvre d’Etaples, avait traduit la Bible en français à partir de ce texte. Il n’était pas tout à fait satisfait, et, avec d’autres, ils décident de refaire la traduction en se référant aux textes originaux, qui étaient en grec, hébreu et araméen.
Le message de la Bible n’est pas altéré dans le texte de Jérôme. Si toutefois on sait lire le latin, tout et chacun est placé devant ses responsabilités sans problème. Par contre, on peut relever quelques petites erreurs…
Moïse monte dans la montagne pour parler avec Dieu. Quand il redescend, son visage rayonnait. En hébreu, le verbe « qaran » peut signifier « rayonner » ou « être cornu ». Vous avez bien deviné… Jérôme a traduit que Moïse avait des cornes ! Ceci explique pourquoi tant d’œuvres d’art présente Moïse avec des corneshttp://www.1oeuvre-1histoire.com/cornes-moise.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire